menu

Production de biogaz STEP Aïre

Production de biogaz STEP Aïre

Le biogaz fait partie des solutions actuellement disponibles et matures permettant de décarboner notre économie. Produite localement et dans une logique d’économie circulaire et de valorisation des ressources, cette énergie fait partie des priorités de SIG (Services Industriels de Genève) avec la construction d’infrastructures conséquentes et novatrices.

Production de biogaz pour de multiples utilisations

La STEP d’Aïre traite les eaux usées du canton. Ce traitement induit la production de boues d’épuration contenant la matière organique ainsi que des minéraux (phosphore, azote…). Ces boues passent dans un digesteur, afin de réduire leur volume avant traitement. La digestion des boues génère du biogaz qui sert principalement de gaz de chauffage pour sécher les boues avant leur prise en charge définitive. Les autres usages concernent le chauffage des locaux de la STEP ou la production d’électricité en CCF (couplage chaleur-force). Une partie de ce biogaz est brûlé en torchère, faute de traitement. Le biogaz non valorisé sur la STEP est épuré depuis 2013 dans une installation dédiée et injecté sur le réseau de gaz de SIG.

Objectifs d’ici 2025

La STEP d’Aïre va procéder à des changements majeurs à horizon 2025, entraînant une réduction de plus de 80% de la consommation du biogaz pour les besoins du traitement des boues. Ce biogaz, dont la quantité libérée nécessite une nouvelle infrastructure, sera intégralement épuré et injecté dans le réseau. Ce projet s’intègre au sein d’une démarche plus ambitieuse de convergence des réseaux sur la STEP d’Aïre.

La production actuelle est d’environ 17GWh. L’augmentation de production annuelle attendue est de 60 GWh, ce qui correspond à 200 véhicules poids-lourds remplis quotidiennement en BioGNC (carburant biogaz) pendant 1 an. Cela représente une réduction de production de CO2 d'env. 800 tonnes/an. La mise en service de cette augmentation de production est prévue dès 2025.

Les opportunités et besoins du marché auxquels peut répondre le GNC sont les suivants :

Le Biogaz injecté dans le réseau de gaz naturel est contrôlé très régulièrement pour respecter les exigences de qualité de la branche gazière. Afin de garantir la sécurité en cas de fuite, le gaz est également odorisé avant son injection dans le réseau de gaz naturel.

Ce projet résulte de la valorisation d’une chaine de production d’énergie climatiquement neutre entre le gestionnaire des eaux usées et le gestionnaire du réseau de gaz naturel qui tous deux font partie de SIG.

Retour